V061922 Séries | Valentine Magendie

Chaque série évoque une couleur de l'âme humaine. Elles sont le fruit d'une création inspirée par d'autres formes d'art, comme la peinture, la musique, ou la poésie. Elles sont ainsi réalisées dans l'énergie d'une émotion propre à chacune d'elles. 

Le titre de ces séries sont des mots empruntés à différentes cultures, choisis pour leurs significations et leurs mélodies. 

Anamnesis : mot latin à résonance christianique. Il évoque, dans la pensée de Platon, la réminiscence de l'âme, et de ses connaissances qu'elle a acquises en dehors d'un corps et qu'elle a perdu lors de sa réincorporation. 

Je remercie Clément, mon grand ami de toujours, pour sa confiance. 

Lucent : Softly bright or radiant

Cette série évoque la pureté, une mélancolie empreinte de tendresse. Elle a été composée autour de l'univers de Patrick Watson et de l'album Aventine d'Agnès Obel, ainsi que du recueil "Lettres à un jeune poète" de Rainer Maria Rilke, et dy recueil "Immanence" de Sylvie Méheut (dont le portrait figure parmi la série). 

 

Sylvan : Describing thing that have an association with woods and trees. 

Cette série évoque un retour aux sources chez l'homme, une reconnection avec sa part sauvage. Elle puise son inspiration dans la musique originale du film " The New World" de Terrence Malick, ainsi que dans les écrits de Henri David Thoreau, et de Sylvain Tesson.

Paracosm : A detailed, prolonged imaginary world, created inside one's mind.

Fondée sur la technique de multi-expositions, cette série puise sa source dans un monde imaginaire, onirique, abstrait, surréaliste. À la différence de la série Sylvàn qui représente l'homme dans l'espace, celle-ci se penche sur la notion d'espace dans l'homme. 

 

Tenera : Mot latin signifiant quelque chose de frêle, et délicat. Cette série, encore en construction, est inspirée de la relation entre deux personnages, Ingrid et Ede, du conte "Le violon du fou" de Selma Lagerlöf, personnifiés ici en autoportraits en compagnie de mon ami Clément.